Prise en charge de l’arthrose de la hanche et du genou

Prise en charge de l’arthrose de la hanche et du genou

La prise en charge de l’arthrose de la hanche et du genou repose avant tout sur la mise en place de mesures hygiéno-diététiques (réduction d’un surpoids, activité physique régulière (en dehors des poussées douloureuses où la réduction de l’activité est nécessaire), en complément de kinésithérapie, port d’orthèses ou utilisation de cannes.

En cas de symptômes, des moyens médicamenteux peuvent être associés. Complémentaire, la prise en charge médicamenteuse propose différents traitements possibles (administrés par voie générale ou locale).

Qu’elle soit médicamenteuse ou non médicamenteuse, la prise en charge de l’arthrose doit faire l’objet d’une consultation médicale préalable : seul votre médecin peut poser le diagnostic et mettre en place une prise en charge adaptée à votre situation.

Quels sont les moyens non médicamenteux ?

Les mesures hygiéno-diététiques pour prévenir/limiter la progression

Les mesures hygiéno-diététiques sont les premières dispositions à prendre. Il convient d’agir sur l’excès pondéral (si besoin) aggravant les lésions arthrosiques des articulations portantes et d’instaurer une activité physique régulière (en dehors des périodes de poussées d’arthrose) pour réduire les douleurs articulaires et l’inflammation.
Le patient devra suivre une alimentation adaptée, choisir une activité physique (de préférence un programme d’aérobie sans essoufflement comme la marche à pied, la natation ou le vélo) et éviter le port de charges trop lourdes.

La kinésithérapie pour limiter les douleurs et la gêne fonctionnelle

Les exercices de rééducation et les séances de kinésithérapie permettent de maintenir ou récupérer partiellement l’amplitude des mouvements des articulations. Ils agissent aussi sur le renforcement musculaire, engendrant une stabilisation de l’articulation. Les massages et l’apprentissage d’exercices de mobilisation sont également susceptibles de diminuer les douleurs articulaires.
Par ailleurs, la kinésithérapie peut être envisagée pour préparer une intervention chirurgicale.

Les mesures orthopédiques pour obtenir un confort supplémentaire

Les personnes atteintes d’arthrose peuvent avoir recours à des appareils médicaux orthopédiques capables d’améliorer leur confort et mobilité dans la vie quotidienne. L’appareillage peut également limiter les douleurs. Comme pour tous les traitements présentés, cette prise en charge doit être prescrite par votre médecin. Plusieurs appareils existent actuellement : orthèses, semelles orthopédiques, cannes et béquilles, compresses thermiques.

Quels sont les moyens médicamenteux ?

La prise en charge thérapeutique est personnalisée. Elle dépend de nombreuses caractéristiques, telles que l’âge du patient, sa pratique régulière ou non d’une activité physique, l’intensité de la douleur et du handicap, la présence de signes inflammatoires et le degré d’atteinte structurale. Elle dépend aussi des facteurs de risques d’aggravation (obésité, contraintes mécaniques, …).1

Il existe plusieurs traitements médicamenteux destinés à calmer les douleurs causées par l’arthrose et/ou diminuer l’inflammation

Mesures chirurgicales

Les solutions chirurgicales sont variées : arthroscopie, chirurgie correctrice, arthroplastie, mise en place de prothèse. La chirurgie est réservée aux arthroses évoluées à l’examen radiologique, douloureuses et invalidantes qui se montrent réfractaires aux moyens thérapeutiques habituels.

 

Références :
1. HAS 2014, Focus arthrose – Prise en charge de l’arthrose : le paracétamol en première intention lors des crises douloureuses.